Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 20:20

Les Etats-Unis, ce grand pays démocratique dont le Président vient de recevoir le Prix Nobel de la paix, ce pays-continent vient aujourd'hui de procéder et ce depuis le 1er janvier à sa troisième éxécution capitale par injection létale. On a beau dire, quoique ai fait ce mec, est-ce que on devait obligatoirement l'assassiner ?

Je suis vraiment de plus en plus contre la peine de mort

Alors qui va gagner ? les U.S.A ou la Chine

M Obama vous souhaitez la paix, mais vous préconisez d'envoyer encore plus de jeunes se faire massacrer en Irak ou en Afghanistan, vous ne dîtes rien quand dans les pénitenciers de votre beau pays on tue des gars qui ne sont pas c'est sûr des enfants de choeur, mais la loi du talion n'a jamais résolu les problèmes de violence, alors...........quoi faire.......................Et ben je n'en sais rien même si je persiste à dire que la peine de mort ne résoudra jamais rien
Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 08:45
Mes chers compatriotes

En ce 1 janvier 2010, je voudrais vous présenter tous mes voeux de bonheur, de santé, de prospérité, de réussite dans vos projets, que l'année qui vient de commencer soit pour vous et vos proches signe d'enrichissement tant culturel que financier...... En fait çà pourrait être le discours de nouvel an d'un président de la Répubique, mais non, ce ne sont que les voeux d'un blogueur lambda qui voudrait bien être magicien ne serait-ce qu'une heure pour pouvoir réaliser tous ces voeux.



cette chanson s'appelle "365 jours"
Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 08:01
Mercredi 30 décembre 2009, c'est aujourd'hui la Saint Roger, et comme il est dit dans le tome IV des aventures de Lucien Plantier "A la saint Roger, nettoie ton plancher".


Il est 20h30 et je n'ai pas encore fini de taper mon article, Angéique est à la patinoire pour son entraînement quasi quotidien, et Sylvie est avec elle, nous allons dîner vers 21h15 ce qui nous fait un petit entrainement pour le réveillon.

Ah, au fait, nous avons acheté une nouvelle voiture, la Laguna est de nouveau tombée en panne, et à force çà nous coûte les yeux de la tête, sans compter le carburant, avec cette nouvelle auto nous avons pris une beaucoup plus petite cylindrée: 4 cv au lieu de 9, et en plus nous avons choisi un moteur Diesel, alors qu'auparavant nous roulions à l'essence.
Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 20:13
Et oui, c'est la routine, le train-train quotidien, la vie va, la vie s'en vas, et ce matin les chinois ont éxécuté un type qui était accusé d'avoir eu sur lui 4 kg de cocaïne, ces mecs fusillent un gars qui transporte de la drogue, et pendant ce temps ils vont dans une fumerie d'opium qui a pignon sur rue, je ne veux pas dire que c'est bien de transporter de la drogue pour ensuite la revendre, mais est-ce -que çà mérite la mort ?

Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 19:12
Je vous présente toutes mes excuses, mais il semble que les titres que je vous propose dans mes articles depuis deux jours ne peuvent pas être écoutés à cause d'un problème technique, donc ce soir je vous propose  André Verchuren que les moins jeunes doivent connaître.

Alors, que je vous dise quand même, et j'en suis fier, Angélique, ma fille cadette a obtenu son bac techno avec une mention "bien". Moi qui suis nul en maths, y a pas plus nul, j'ai quand même fait une fille qui a obtenu un 19/20, c'est sûr elle n'a pas hérité de tous mes gènes, surtout en maths.


Comme elle est très discrète, je vous met une photo d'elle, mais en tout petit

 

Nos amis Iraniens ont décidé de garder en otage une jeune française de 23 ans qu'ils accusent d'espionnage parcequ'elle a pris des photos des manifs après les élections présidentielles farfelues du mois dernier, tout celà pourrait prétendre à sourire si ce n'est que dans ce pays l'espionnage est puni de la peine de mort.

Bon, à part çà il n’y a pas d’autre panne comme le laisse croire le titre de mon article ; non au contraire   tout va bien, mis à part des émeutes en Chine qui ont fait 156 morts, bah oui pourquoi le peuple n’arrête pas de rouspèter contre le gouvernement ? , hier les chaînes de télé ont fait le plein de recettes publicitaires pendant l’hommage à Michael Kackson et ses cd vont se vendre pendant les semaines à venir à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires.





Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 20:35
Aujourd'hui, jour de la Saint Thomas, je ne pouvais pas manquer Thomas Fersen et "le bal des oiseaux" dont voici une bio tirée de "Wikipédia"

Biographie [modifier]

Thomas Fersen est né le 4 janvier 1963 à la clinique des Bluets, dans le 11e arrondissement de Paris, d'une mère infirmière et d'un père employé de la Société Générale. Il a deux sœurs aînées qui ont 2 et 4 ans de plus que lui.

Il grandit en banlieue parisienne, dans le Val-de-Marne, mais c'est chez ses grands-parents, près de Roanne, que Thomas fait ses premières découvertes : celle de la campagne et celle de la musique que son grand-père, également banquier et musicien à ses heures perdues, lui fait découvrir. Sa grand-mère se promenait souvent avec lui au Père Lachaise.

En 1969, la famille quitte Sucy-en-Brie pour le 20e arrondissement de Paris. Thomas rejoint alors l'école primaire de la rue Julien-Lacroix. C'est à l'école communale qu'il découvre la chanson par le biais des chansons paillardes.

Explications de l'intéressé : "Dans certaines phrases par exemple, “entre les seins, direction quéquette ”, cette ellipse-là, elle est extraordinaire. D’un seul coup, on passe des seins à la quéquette avec le mot “ direction ”, ça marche : il y a une connexion qui se fait dans l’esprit. C’est ça que j’essaie de faire dans mes chansons".

Il rêvait devant les vitrines des magasins de musique et sa première guitare lui fut offerte par sa mère (qui ne croyait pas trop en lui).

Dès quatorze ans, bercé par la musique anglo-saxonne qu'il découvre lors de quelques excursions en Angleterre, Thomas écrit ses premières chansons."Je me souviens des voyages à Londres pour 230 F aller-retour, sourit Thomas. Nous prenions le car à 23 h. On arrivait à 7 h. Rien n'était encore ouvert, on errait dans les rues et c'était magnifique... "

En 1978, la famille déménage dans le 8e arrondissement et Thomas quitte le lycée Jacques Decour pour le lycée Condorcet. Il décroche son bac D (Sciences naturelles) en 1980 et fonde un groupe de musique "UU" ("car c'était inscrit sur les tickets de métro") puis s'inscrit en BTS d'électronique. Thomas fonde alors son troisième groupe de musique, Figure of Fun, d’après un titre de Birthday Party, le groupe de Nick Cave à l’époque (Track 6 de l’album Prayers on Fire') et fréquente le Rose Bonbon en même temps qu'Indochine, fin 1981. "Cette période punk m'a fait du bien, exprime t-il a posteriori. J'étais dans l'imitation des Anglais, mais ça m'a donné une occasion de me dépenser un peu, assez ludique."

De 1984 à 1985 Thomas effectue son service militaire (qui lui inspirera sûrement plus tard Marie-des-guérites...) En 1986, grâce à un ami ethnologue, il part cet été-là en Amérique centrale puis à Cuba : le vrai Thomas Fersen est né au retour de ce voyage, sept ans seulement avant Le Bal des oiseaux. Il emprunte le prénom de Thomas à Thomas Boyd (joueur de football écossais que Thomas remarque lors du Mundial 86). Son père lui propose de prendre le nom de Fersen faisant ainsi référence à l'amant supposé de Marie-Antoinette, Axel de Fersen. Son nom se prononce bien Thomas Fersen (et pas Thomasse).

En 1988 sort son premier 45 tours, « Ton héros Jane » qui ne rencontre pas de succès. 1990 marque la sortie de son deuxième 45 tours, « Le peuple de la nuit », et la naissance de sa fille Juliette. Il sort son premier album, Le Bal des oiseaux en 1993, ce qui lui donne une reconnaissance immédiate et lui vaut, en 1994, une Victoire de la musique en tant que Révélation masculine. Il est l'un des premiers artistes à rejoindre le label Tôt ou tard. Il construit peu à peu son succès. Son titre Deux pieds sur l'album Pièce montée des grands jours devient ainsi un tube. En 2007 il sort un best of de reprises faites au ukulélé. À l'été 2008, il devient papa d'un petit garçon.
Sur son dernier opus, sorti en septembre ("Trois Petits Tours") arrangé par Fred Fortin, artiste canadien, il fait encore la part belle au ukulélé, et raconte ses histoires de contenus et contenants de voyage, fidèle à l'esprit décalé qui le caractérise.

Fersen est un poète accompli, qui se plaît à jouer avec la langue, usant de mots à double sens, de rimes riches, de symboles et d'images tirés du monde végétal (légumes, fruits) et animal (oiseaux et bestiaire varié), pour raconter des histoires ou fables originales, dépeindre des instants du quotidien, des impressions et sentiments, ou encore les rêves des gens ordinaires, leurs travers et défauts... Sa voix grave et rocailleuse de fumeur donne un ton particulier à ses chansons, au style musical variant selon les albums (rock, folk-rock ou jazz et blues...).

C'est sur scène que Thomas embarque son public dans des ambiances totalement extravagantes, à son image. Avec son fidèle ami guitariste Pierre Sangra, ou encore Alexandre De Barcelona à l'accordéon et aux claviers, Christophe Cravero au piano, Thomas surprend à chaque nouveau spectacle. Sa nonchalance surjouée, l'univers de ses textes et ses costumes totalement décalés contribuent à créer une ambiance de fête.

Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 20:49
Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 16:57
Nous sommes aujourd'hui, le mardi 01 juillet 2009 et c'est la Saint Thierry, voilà la raison pour laquelle je vous ai mis un titre de Thierry Amiel.

Avez-vous remarqué, que l'on n'ose plus employer certains mots ou expressions et que l'on les a remplacés par d'autres mots un peu comme si ces mots étaient devenus une injure.

ainsi:

on ne dit pas: aveugle mais non voyant
on ne dit pas: sourd mais malentendant
on ne dit pas: paralysé mais personne à mobilité réduite
on ne dit pas: chômeur mais demandeur d'emploi
on ne dit pas: il est mort mais il nous a quittés
on ne dit pas clochard mais sans abri
on ne dit pas: malade mental mais défficient intellectuel



Et ainsi de suite, je suis sûr que vous aussi vous connaissez des exemples de mots qu'on n'emploie plus, si vous en connaissez, vous pouvez m'en laisser en commentaires. D'avance merci
Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 12:02
Aujourd'hui c'est la Saint Martial


Et voilà interprèté par David Martial : "Célimène"


Et pendant ce temps il fait une chaleur de four dehors


Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 15:49

Et bien non, je ne parlerai pas de la mort de Mickael Jackson, d'autres le feront certainement mieux que moi, et puis çà n'était pas vraiment mon chanteur préféré ses contorsions un peu bizarres ne me faisaient pas vraiment frémir. Alors, paix à son âme.


Pendant ce temps, en Iran, des gens se font taper dessus à coups de matraque par des flics à la botte d'un gouvernement mort de trouille  à l'idée que le peuple puisse le renverser; tout ce que demandent ces gens c'est qu'on respecte un minimum leurs libertés.


  






Bezu Saint Eloi, vous connaissez?, peut-être, en tout cas moi je ne connaissais pas jusqu'à ce soir 19h00, où j'ai eu le plaisir de découvrir ce village de l'Eure situé à 6 km de Gisors, si je l'ai découvert c'est grâce à ma fille Angélique qui a été invitée à une soirée par une ancienne camarade de classe.

Ce village de 1200 et quelques habitants a tout du village normand, il est entouré de collines verdoyantes, on se croirait vraiment en province tout en étant à 50 km de Cergy-Pontoise pour ceux qui connaissent. Cette commune est retirée des grands axes routiers et à part deux, trois jeunes qui font pétarader leur scoot, on a été jeunes avant eux, tout est calme. Y a même des vaches dans les prés, pour ceux qui n'en on jamais vu, c'est un animal roux et blanc avec quatre pattes, quatre mamelles qui servent à tirer le lait que l'on met ensuite dans des briques, et deux cornes qui n'ont rien de bien dangereux et elles font : Meuhhhh !

Alle visiter Bezu, sans compter qu'aux alentours se trouvent pas mal de musées tous plus intéressants les uns que les autres.

 

Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans vie quotidienne
commenter cet article