Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 20:09
Alors que nous sommes toujours dans la crise économique, il n'y a jamais eu autant de chômage, notre très cher président Talonnette 1er a décidé d'aller présenter ses voeux aux Comores et d'y passer la journée, un avion spécial rien que pour lui et combien de personnel pour sa sécurité, pour lui servir à boire, pour lui cuisiner je ne sais quoi, combien sa journée a t'elle coûté? sûrement des milliers d'euros. Mais bon on va me taxer de mauvais électeur, alors tant pis que çà continue comme çà. N'enpêche qu'il y a 2 ans et demi lors de sa campagne en vue des élections il avait clamé bien fort : " Il n'y aura plus de misère en France, pays d'accueil où tous ceux qui cherchent protection seront accueillis, il n'y aura plus d'enfants malheureux" etc..... etc....


Partager cet article

Repost 0
Published by Francis NOYELLE - dans réflexions
commenter cet article

commentaires

relooking 06/03/2010 10:23


Pardonnez-moi mais c'est une reflexion un peu simpliste - Tous les présidents ont eu par le passé, le même train de vie (voir pire) mais cela ne gènait personne - Tout le monde s'arrête sur ce
dernier mandat comme si la France politicienne n'existait que depuis 3 ans bientôt !!!!
Merci aux gouvernements passés qui n'ont rien fait pour améliorer cette belle France (socialistes ou chiraciens) - Vous n'appréciez sans doute pas notre président actuel et c'est votre
droit mais au moins, il remue beaucoup de merde dans un contexte économique catastrophique sans aucun précédent et ne s'en cache pas au lieu de faire la pliotique de l'autruche.
Quant à gagner des élections en pariant sur des alliances dont le seul objectif, est de faire perdre la droite, sans autre leitmotiv ou programme de campagne, je trouve cela très navrant de la part
des politiques surtout lorsqu'on se penche sur les indeminités qu'ils touchent pour leurs différents mandats à droit et à gauche pour dire des aneries ou se moquer des actions ou paroles des
uns et des autres...
Dans la même idéé que votre remarque, combien de fonctionnaires travaillent réellement comme un ouvrier à qui, on demande de produire toujours plus en tre 3 huit dans une usine, pour faire vivre sa
famille ?  
Où va-t'on ?